Partager

C’est un court-métrage qui plonge dans l’univers Egyptien. Son objectif est de promouvoir le tourisme dans la ville d’Assouan, déclarée « capitale du patrimoine pour 2017 ». « Agilikia et la femme du Nil », c’est le titre du film, entraine dans un décor historique sur l’île d’amour Agilkia à Assouan en Égypte; où se trouve le temple d’Isis Philaé , la porte de l’Égypte. Il présente la grande diva égyptienne Laila Elouis  » la femme du Nil » accompagne l’actrice française Catherine Héroult « la dame du théâtre français » dans une promenade magnifique autour de l’histoire et le patrimoine déguisées par des vêtements traditionnels faites par la styliste égyptienne Marwa El- Boghdady . La scène de ce film promotionnel renseigne-t-on, est faite par le Centre culturel du patrimoine arabe (Ccdpa-France) en partenariat avec l’Autorité du tourisme égyptienne.
Le film, renseigne Mme Reem Elkatry, directrice du Centre culturel du patrimoine arabe est faite par « une équipe franco égyptienne et orchestré par le monteur le plus talentueux en Égypte Ahmed Zein ». « Tous les participants ont travaillé bénévolement afin de promouvoir le tourisme égyptien » a-t-elle précisé, rappelant qu’Assouan est la capitale d’une province située dans la zone de la première cataracte (ou gorge) du Nil, à l’endroit où le fleuve s’élargit pour se refermer très vite, où îlots et rochers granitiques érodés affleurent au milieu des eaux tourbillonnantes du fleuve. «Assouan est considérée comme la porte de l’Afrique. Entre la première et la deuxième cataracte, c’est la Basse Nubie, engloutie sous les eaux du lac Nasser. C’est une ville de détente de caractère africain, avec des paysages de rêve, une ville éblouissante même si elle conserve peu de monuments anciens. Le charme de ses petites rues et de son souk, sa situation sur le Nil sillonné par de multiples felouques à voiles déployées, ses jardins aux grands hibiscus, font d’Assouan une ville de calme, un lieu de villégiature idéal après les épuisantes visites des temples et des musées » mentionne-t-on.
Il faut savoir aussi que dans la légende d’Osiris et d’Isis, Seth, leur frère malicieux, dieu de la confusion et du désordre, tua Osiris grâce à une ruse. Il fabriqua une boite dorée, selon les mesures exactes de son frère Osiris et annonça qu’il remettrait cette boite à la personne qui pourra y entrer. Après qu’elle fut en vain essayée par les autres compagnons, il demanda à son frère Osiris, qui était au courant de la méchanceté de Seth, de l’essayer. Bien entendu, la boite était parfaite. Seth cloua ensuite le couvercle de la boite et la jeta dans le Nil, contenant le corps d’Osiris. Osiris fut sauvé par sa sœur et femme d’Isis mais il fut de nouveau tué et mutilé. Seth distribua les parties d’Osiris dans tout le pays. Isis les rassembla et essaya de les assembler. D’après la légende, après que la dernière partie que représente la colonne vertébrale ait été retrouvée, le corps d’Osiris a pu être à nouveau complet. Grâce à une amulette que possédait Isis, Osiris a pu revenir en vie.
Le film sera projeté à partir du 21 mars dans les établissements de l’union européenne et dans les pays francophones.
Pour voir le film : https://www.youtube.com/watch?v=JQfAb3-CITQ

LEAVE A REPLY