Partager

Le Festival du cinéma africain de Louxor (Luxor African Film Festival – Laff) projette des courts et longs métrages de nombreux pays africains, faits par des cinéastes africains ou sur des sujets africains. Pour l’édition 2017 qui démarre ce jeudi, l’Egypte réaffirme son africanité, avec une large sélection panafricaine. Plusieurs films soutenus par l’Oif sont programmés : Zaineb n’aime pas la neige (Kaouther BEN HANIA, Tunisie), La colère dans le vent (Amina Weira, Niger – France), Les héritiers de la colline (Ousmane Samassékou, Mali), Walls (Narcisse Wandji, Cameroun). Le Sénégal y participe avec The revolution won’t be televised (Rama Thiaw) et Marabout, de Alassane Sy. Ces deux films ont remporté des distinctions à la dernière édition des Journées Cinématographiques de Carthage. Dans la catégorie des films Court-métrage séléctionné, il y aussi La Boxeuse, de Imane Djionne. En hors compétition, Laurence Gavron présentera sa dernière production Si loin du Vietnam, pendant que Moussa Touré montrera Bois d’ébène.

LEAVE A REPLY