Partager

Et la Rose s’écroula est un monologue de la jeune comédienne Dialika Sané qui sera présenté le 27 mars prochain au Grand Théâtre national de Dakar. Avec son mentor le comédien et metteur en scène Pape Faye, ils veulent participer à leur manière, à la lutte pour l’abandon de la pratique de l’excision. « C’est un texte fort, puissant, assez élaboré qui traite du sensible thème de l’excision en milieu diola » a expliqué la jeune comédienne Dialika Sané, auteure de cette pièce théâtrale.

A travers ce spectacle,  Dialika Sané ne veut blamer aucune coutume. Elle dit vouloir trouver des réponses aux nombreuses questions qu’elle se pose par rapport à sa tradition. Avec ses mots, elle espère guérir certaines plaies. Et aussi guérir des traumatismes dont de nombreuses femmes souffrent, suite à la pratique de l’excision. En somme la pièce Et la rose s’écroula sensibilise sur le fait que tout n’est pas bon dans nos us et coutumes et parfois, il faut oser franchir le pas.

Dialika Sané une ancienne élève du comédien et metteur en scène Pape Faye. Après ses études à Dakar, elle a fait une formation en journalisme en France. Mais son amour pour les planches, mais surtout pour l’écriture la pousse à porter ce projet qu’elle présentera au public lors de la journée internationale du Théâtre. Une façon pour elle, de se lancer dans le milieu sélectif des comédiens pratiquant l’art du monologue.

LEAVE A REPLY